Le projet d’établissement

Actualisation : juin 2015
mardi 22 septembre 2015 par Rédaction

1er axe : « Assurer les conditions de réussite de tous les élèves en développant une politique volontariste au profit des plus fragiles (différenciation pédagogique, accompagnement personnalisé, répartition des moyens, utilisation du numérique) »

- accompagnement personnalisé : outil essentiel de la prise en charge des particularités de chacun : alignement de plusieurs classes de manière à autoriser projets divers (constitution de groupes variables, période d’approfondissement, d’aides, d’information sur l’orientation…). Principe de présence systématique des professeurs principaux dans la barrette d’AP.

Evaluation : Enquête par sondage de satisfaction auprès des élèves et des enseignants ; Comparaison de l’assiduité en AP et dans les autres cours

- Travail sur les redoublements : réserver cette solution aux seuls élèves qui pourront en tirer profit, recherche d’autres solutions d’orientation, et en cas de redoublement tentative de mettre en place un suivi spécifique (tutorat de certains par exemple : soit entre élèves d’un même niveau, soit entre élèves de niveaux différents, certains Terminale servant de tuteurs à des secondes redoublants par exemple, soit par un tutorat exercé par des professeurs volontaires servant de référents à un ou deux élèves)

Evaluation : suivre les cohortes de la 3ème à la terminale, au moins 2nde/Terminale de manière à mesurer l’impact au-delà d’une seule année

- Maintien de 3 divisions en STMG, sur certaines disciplines au lieu de deux classes.

Evaluation : Suivre les résultats des STMG (quelle plus-value des 3 divisions en matière de résultats, d’obtention du diplôme… ?)

- Maintien du principe des groupes en langues réduits à 24 élèves environ sur l’ensemble de l’horaire pour permettre une pédagogie mettant en œuvre l’oral (compréhension et expression)

Evaluation : et suivre les résultats pour mesurer la plus-value (comparaison des résultats moyens des élèves en CO et en EO au baccalauréat par rapport aux moyennes académiques)

- Stratégies pour éviter les abandons d’options, en particulier dans les options qui ont justifié une présence dans le Lycée Marguerite de Navarre (LV3, grec…) : maintenir le principe de la poursuite de ces options, et ne considérer l’abandon qu’après un dialogue approfondi avec les enseignants de la discipline concernée.

Evaluation : Mesure des « fuites » d’une année à l’autre dans toutes les disciplines optionnelles, recherche des causes par entretiens personnalisés
.
- Incitation à l’usage du numérique dans la pédagogie, de manière à favoriser la pédagogie plus individualisée. Pour cela s’appuyer sur un groupe de suivi de l’usage du numérique, qui apporte son conseil technique en matière d’équipement et de solutions pratiques. Favoriser prioritairement la formation dans ce domaine (formation sur site, entre pairs et/ou plus institutionnelle)

Evaluation : Mesure quantitative des usages des outils du numérique (ENT, E-sidoc, etc.) + observation des évolutions pédagogiques (usage de Moodle, utilisation de tablettes dans diverses disciplines…)

- produire un bilan pédagogique annuel rassemblant les éléments d’évaluation de tous les dispositifs, de manière à les faire évoluer constamment.

Evaluation : existence effective et richesse du document annuel.

2ème axe : Encourager les poursuites d’études ambitieuses en s’attachant à la parité

- Maintien d’un bon niveau de poursuite en enseignement supérieur ? Réserver un temps important dès la classe de première, en AP particulièrement, à l’information sur l’orientation en enseignement supérieur et à la réflexion sur le projet personnel ; se montrer très attentif à l’accompagnement des opérations APB durant l’année de terminale, faire se rencontrer des lycéens et d’anciens élèves pour mieux les aider à se représenter la vie d’étudiant, encourager la participation aux actions mises en place dans le cadre du forum de l’orientation supérieur.
Evaluation : Suivi des cohortes, au moins à n+1, de manière à connaître la réalité des poursuites d’étude des anciens élèves (questionnaire au moment du retrait du diplôme du bac).

- encouragement des filles à entrer en série scientifique et à poursuivre ensuite dans les sciences ? (concours scientifique pour les filles, travail d’information sur l’orientation, invitation de femmes ingérieures…)
Evaluation : pourcentage de filles en S comparé aux pourcentages observés dans l’académie ou la France, analyse des poursuites d’étude post bac S

- Maintien autour de 10% de nos propres orientations en STMG et au-dessus de 10% en L. Pour cela important travail d’information sur ces deux séries mal considérées (rencontre d’anciens élèves qui ont connu des poursuite d’études intéressantes, soin particulier accordé à ces séries dans les opérations de communication comme le forum ou les portes ouvertes…)
Evaluation : taux d’orientation dans ces deux séries à l’issue de la seconde, taux de réussite au bac, suivi post bac

- Valorisation du BTS « communication » en travaillant sur l’information sur cette spécialité, sur le maintien de l’entrée en BTS communication d’élèves issus de formations diverses, et en les impliquant davantage dans la communication y compris à l’intérieur du lycée

Evaluation : mesure du taux de pression à l’entrée, mesure des abandons en cours de formation, taux de réussite au diplôme

- Tentative d’instaurer un vrai partenariat avec l’enseignement supérieur

Evaluation : réalité de ce partenariat, efficience de son fonctionnement

3ème axe : « Favoriser le rayonnement de l’établissement et consolider son identité culturelle » :

- Construction et mise en place d’un véritable projet de vie scolaire, reliant les différents services qui prennent en charge la vie de l’élève : coordination vie scolaire et enseignants, implication de tous dans les questions de vie scolaire (par exemple des enseignants pour les punitions et retenues, des personnels d’entretien pour les TIGE), gestion des punitions et sanctions partagée (enseignants, assistants d’éducation, CPE, direction) de manière à les rendre le plus efficace possible, coordination aussi avec l’infirmerie et le service social, aide au bon fonctionnement de la MDL et du CVL, actions communes avec le CDI, soin apporté aux horaires de disponibilité du CDI…

Evaluation : Réalité de l’écriture du projet ; mesure de l’implication des différentes catégories de personnels dans son application, nombre et répartition des sanctions

- Projet d’internat : l’objectif est de favoriser la mixité entre les lycéens de Marguerite de Navarre et de Vauvert, d’encourager les activités et les actions communes

Evaluation : nombre des actions mises en œuvre, participation des élèves aux activités proposées

- Suivi des jeunes qui connaissent des problèmes : équipe relais réunie 4 à 5 fois par an (direction, infirmière, assistante sociale, CPE, COPsy) et par niveau, appel à signalement de la part des enseignants et des assistants d’éducation, compte-rendu de ces réunions disponible, suivi extrêmement attentif des absences et retards qui constituent souvent le premier signe de malaise au lycée, véritable vie du CESC avec une attention particulière à la prévention des consommations de produits addictifs et les questions de sexualité…

Evaluation : évolution des taux d’absentéisme et de retard, nombre d’élèves faisant l’objet de signalements pour l’équipe relais, questionnaire de satisfaction sur les actions CESC

- Communication avec l’extérieur pour bien faire connaître le lycée : Portes ouvertes, relations avec la presse, participation au forum, liaisons directes avec les autres établissements. Attention portée à ce que cette communication implique le plus possible les élèves eux-mêmes de manière à consolider un sentiment d’appartenance.

Evaluation : présence aux journées « postes ouvertes », nombre et qualités des liaisons avec les autres établissements en matière d’information sur le lycée, nombre d’élèves ayant participé à ces actions de communication.

- Proposition d’un programme riche de voyages et sorties : encouragement des jumelages, soin apporté à l’exploitation pédagogique pour que ces voyages rejaillissent sur l’ensemble du lycée, souci de faire en sorte que les voyages et sorties soient le moins coûteux possible de manière à ne pas discriminer par l’argent nos élèves, apporter le plus grand soin à ce que le sorties soient partagées le plus équitablement possible entre les niveaux et les classes (voir charte des voyages annexée au règlement intérieur, à réinterroger tous les ans)

Evaluation : nombre de voyages et sortie par niveau, nombre d’élèves concernés et par nature de sorties, nature de l’exploitation pédagogique.

- Offre d’activités culturelles fréquentes, variées, et à l’adresse de tous : activités « institutionnelles » (lycée au cinéma), ponctuelle (sorties à la maison de la culture), organisées à l’intérieur du lycée (soit ponctuellement, soit de manière plus organisée : « Margot Festival », FLAC, etc., soit à l’occasion de cours comme le cinéma audio-visuel, la littérature et société, les lettres, les langues, etc.)

Evaluation : construite chaque année avec le référent culture de l’établissement, elle recense les activités culturelles réalisées et la répartition des élèves qui ont été concernés.


Nous suivre sur Twitter| Contact | Plan du site | En résumé | | ENT | Rechercher sur ce site | Mentions légales

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Projet d’établissement | Site réalisé avec SPIP 3.1.1

Logo Académie Logo Région Centre